Golf Azata Andalousie
Featured

Actualités Golf Costa del Sol et Andalousie

Nous essayons avec ces page d'actualités de vous tenir informé des nouveautés, des compétitions, des données économique de votre sport favori.

Le trou 17 de Valderrama
Compétitions  |  16-12-2019 19:01  |  Nombre de vues: 290  |  A+ | a-
Real Club de Valderrama
Real Club de Valderrama

L'histoire s'écrit au trou 17 de Valderrama

Émotion et drame sur le spectaculaire par 5 du Réal Club Valderrama, scène de duels illustres et de moments inoubliables.
Le 17ème trou du Réal Club Valderrama, dont le green est entouré d'un amphithéâtre naturel capable d'accueillir 7000 spectateurs est le centre de l'attention et l'emplacement privilégié pour les spectateurs lors de tournois dans ce club légendaire qui a reçu la première Ryder Cup qui ce soit tenue hors des limites des îles Britanniques.
Il n'y a pas beaucoup de parcours dans le monde capables d'allier beauté et fonctionnalité, éblouissants et offrant un défi golfique de premier ordre, inondant les sens et stimulant les joueurs.
Le Réal Club Valderrama, considéré comme l'un des meilleurs d'Europe continentale, en fait partie. La qualité de son tracé et la beauté du parcours de San Roque récemment rénové possède un trou qui restera toujours dans les mémoire: le trou 17.
Celui qui était initialement le 8ème trou du parcours de Las Avés (le parcours original), un par 5 sans transcendance excessive, a été converti par Robert Trent Jones avant d'être repensé par Severiano Ballesteros en une des icônes du parcours, un trou plein de personnalité qui donne du relief à la dernière partie du parcours.
Encadré dans un bel amphithéâtre naturel entouré d'un mur de gabions et de bougainvilliers, et d'un green  avec une pente prononcées vers la pièce d'eau, le 17ème trou tente les golfeurs, mais ne récompense pas les effrontés.
Miguel Angel Jiménez et McDowell font partie des légendes de Valderrama. Le premier golfeur à avoir osé "profaner" le caractère sacré de ce trou fut Miguel Angel Jimenez lors de la deuxième manche du Volvo Masters en 1994. Il avait 185 mètres pour l'entrée du green et 194 pour le drapeau.
Il a alors décidé de jouer un fer trois qui est parti dans la bonne direction. La balle rebondit à l'entrée du green, roule neuf mètres en entre pour un spectaculaire albatros.
Quatorze ans après l'albatros de Pisha (le surnom de Miguel Angel Jimenez en Espagne), immortalisé avec une plaque sur le tee, Graeme McDowell faisait face à un coup similaire, bien que l'Irlandais du Nord avait un fer 7 dans les mains pour son deuxième coup et que le drapeau était positionné sur le côté droit du green.

Un trou Ryder Cup.

Le remodelage du trou par Severiano Ballesteros pour le Volvo Masters de 1993 a été particulièrement important lors de la Ryder Cup de 1997. Le capitaine espagnol était conscient de l'importance que pouvait avoir 17 et a insisté pour que les poids lourds de l'équipe jouent encore et encore ce trou pour le dominer.
Dans cette édition de la Ryder Cup ce trou fût transcendantal pour les matchs du samedi matin en 4 balles meilleure balle.
L'Europe l'a emporté dans trois manches et a fait match nul dans  la quatrième, un demi-point qui a été synonyme de  gloire pour José Mari Olazabal et Nacho Garrido, qui ont joué contre Phil Mickelson et Tom Lehman.
Olazabal raconte: Nous étions sous pression et nous avons vécu un moment clé sur le fameux 17ème trou de Valderrama. C'était impressionnant. Nacho a passé le green avec son deuxième coup et s'est retrouvé dans le bunker du bas, Phil Mickelson pour sa part a joué un coup extraordinaire à deux mètres du drapeau.
Je n'ai jamais vu une sortie de bunker comme celle de Nacho, on donne 100 balles au meilleur spécialiste et il ne refera jamais un coup comme ça. Il a laissé la balle un peu plus loin que celle de Phil, qui a loupé son putt, et nous avons gagné le trou et par la suite le match. Ce fût un moment extraordinaire.
Puis il était temps de souffrir dans les match en simple, mais le destin a voulu que la Ryder de décide, bien sûr, au 17ème trou, Brad Faxon a manqué un putt d'un peu plus de trois mètres pour rester en vie contre Bernhard Langer, et l'Europe a conservé le titre.

Pas du goût de Tiger Woods.

Lors du championnat WGC-American Express en 1999, Tiger Woods, numéro un mondial à l'époque, a livré un duel passionnant avec Miguel Angel Jiménez. Avec une avance de deux coups au début du 17, Woods savait comment passer ce trou (au cours de Ryder il a mis envoyer une balle à l'eau avec son putter).....
Il décide donc de jouer la sécurité et il se laisse une distance confortable pour son troisième coup, qu'il a exécuté avec une apparente facilité.
Cependant, lorsqu'il a commencé à marcher, il a été surpris par les murmures du public. La balle ne s'était pas arrêtée et avait roulé tout doucement vers l'eau, la faute a un backspin prononcé.
Woods voulait assurer son cinquième coup, mais il a passé le green et la balle a été accrochée dans l'antegreen supérieur, ce qui lui a laissé un putt extrêmement compliqué.

Il en est sorti avec un triple bogey en laissant la tête du tournoi, un bogey malheureux de Jiménez au 18 donnera lieu à la mort subite au cours de laquelle il finira par s'imposer.

Les sourires de Sergio Garcia.

Le Réal Club Valderrama, l'un de ses parcours préférés et tout particulièrement le 17 est devenu l'un des meilleurs alliés de Sergio en 2018. Les trois birdies realisés  vendredi, samedi et dimanche devant un public tout acquis à sa cause ont été fondamentaux pour sa victoire.

Nous vous proposons plusieurs options de forfaits golf + hôtel avec valderrama