Golf Azata Andalousie
Featured

Actualités Golf Costa del Sol et Andalousie

Nous essayons avec ces page d'actualités de vous tenir informé des nouveautés, des compétitions, des données économique de votre sport favori.

Refus du projet de Atlanterra Golf
Actualités  |  10-09-2021 12:39  |  Nombre de vues: 101  |  A+ | a-
Tarifa
Tarifa
Des représentants du mouvement écologiste ont tenu une réunion avec le maire de Zahara de los Atunes afin de coordonner les critères de la future urbanisation qui, sous le nom d'Atlanterra Golf, doit être construite dans cette zone.
Lors de la réunion, qui s'est déroulée dans une atmosphère sincère et cordiale, les deux organisations ont convenu du rejet de ce projet spéculatif.
Le golf en Andalousie ce sont déjà plus de 120 parcours el la nécessité n'est sans aucun doute pas avérée.
Le maire amis en garde contre le manque absolu d'eau pour ce nouveau développement urbain, car l'urbanisation actuelle d'Atlanterra souffre déjà de restrictions d'eau, la construction d'un golf dans ce cás, ne ferait qu'aggraver les choses.
De leur côté, les écologistes ont informé le maire qu'ils feraient appel de toute demande, comme c'est l'intention du promoteur et du maire de Tarifa, visant à connecter cette nouvelle urbanisation à la zone d'approvisionnement de Gaditano, dont l'eau provient du réservoir de Los Hurones, en effet, selon la loi, le consortium de la zone d'approvisionnement de Gaditano ne peut alimenter que 15 municipalités, dont Tarifa ne fait pas partie.
Ils l'ont également informé qu'ils étudient les ressources en eau de la région et la situation de l'aquifère de Barbate, afin que chacun soit conscient de l'ensemble des ressources disponibles.
Le mouvement écologiste et le maire sont tombé d'accord sur le fait que ce tronçon de la côte de Cadix situé sur les  municipalités de Barbate et de Tarifa, n'a pas besoin d'expansion, mais plutôt besoin d'améliorer les infrastructures de la zone qui souffrent de la surpopulation durant les périodes estivales.
Lors de la réunion, il a été convenu de mener une série d'initiatives juridiques et de mobilisation sociale visant à arrêter ce nouveau projet de béton et de mortier. Une réunion sera bientôt organisée avec les associations de la région pour échanger des points de vue sur la question.
Il est également prévu d'intervenir auprès des différentes administrations concernées pour qu'elles nous transmettent toute la documentation sur ce projet, de nombreuses irrégularités ont été révélés avec en particulier, l'absence d'une évaluation environnementale stratégique.
Parallèlement, les recours juridiques pertinents sont en préparation pour nous citons: "empêcher un gâchis sur un littoral privilégié, à côté du parc naturel et de la réserve de biosphère du détroit de Gibraltar".
Il a été convenu que la préservation et la non-urbanisation du littoral est la meilleure garantie pour le tourisme dans le futur, car si cette dynamique spéculative suicidaire se poursuit, la crainte est de retrouver  les attractions naturelles ensevelies sous le béton.