Golf Azata Andalousie
Featured

Actualités Golf Costa del Sol et Andalousie

Nous essayons avec ces page d'actualités de vous tenir informé des nouveautés, des compétitions, des données économique de votre sport favori.

Situation économique des golfs en Andalousie
Actualités  |  29-05-2020 10:15  |  Nombre de vues: 152  |  A+ | a-
Valle Romano Golf Estepona
Valle Romano Golf Estepona
Les parcours de golf en Andalousie sont relativement satisfait après leurs deux premières semaines de réouverture grâce à l'afflux important de joueurs locaux qui ont décidé de reprendre leur sport favori une tendance qui devrait sauver l'été grâce au tourisme national une fois que le trafic interprovincial sera rétabli. mais qui, de toute façon, ne suffirait pas à couvrir les frais à partir de l'automne qui s'annonce capital pour tous.
Les joueurs locaux a eux seuls ne peuvent pas couvrir les frais auxquels doivent faire face les parcours de golf, ils ont besoin à tout prix besoin de la clientèle étrangère, et heureusement, l'Andalousie est parfaitement positionnée et est la première destination de golf en Europe, mais si cet automne-hiver  leur présence est réduite, cela va être très compliqué à gérer pour de nombreux parcours.
La déclaration de l'état d'alerte à la mi-mars a entraîné la fermeture anticipée de la haute saison golfique dans le sud de l'Espagne et le retour anticipé des joueurs internationaux ne se fera pas cet été en raison du climat favorable à la pratique du golf dans le Nord de l'Europe.
En ce sens, la réouverture des golfs en Andalousie s'est fait seulement a travers des joueurs locaux, dont la présence parait plus importante qu'à la même période l'année dernière sans doute à cause des deux mois de confinement. Des protocoles de sécurité et d'hygiène ont été adoptés sur l'ensemble des golfs de la région Andalouse.
Cependant, il convient de rapeller que l'entretien nécessaire aux parcours est très coûteux, de sorte que si les golfs ne devaient compter que sur le tourisme national, beaucoup d'entre eux ne pourraient pas survivre sans les milliers de golfeurs étrangers qui visitent la région entre octobre et avril.
Le secteur attend avec impatience  octobre-novembre pour voir s'il n'y a pas de problèmes avec le trafic aérien, sinon ce sera sans aucun doute un désastre vu l'importance du tourisme de golf en basse saison pour le tourisme régulier.
Pour l'instant, les responsables des parcours restent dans l'expectative et sont convaincus que le tourisme national, avec la reprise des voyages entre provinces, parviendra à sauver l'été.
La grande majorité des golfs Andalous sont ouverts, parmi ceux qui sont déjà en activité, peu ont adapté leurs heures d'ouverture, car la plupart ont décidé de profiter des heures d'ensoleillement qu'offre la saison estivale pour faciliter l'accès à un sport dans lequel la distance sociale est intrinsèque.
Dans cette optique, et sur la base d'un protocole établi par le secteur, un certain nombre de mesures ont été adoptées, notamment l'augmentation du temps entre les départs, l'individualisation de l'attention portée aux utilisateurs au club-house, la suppression de l'utilisation d'éléments communs comme les râteaux dans les bunkers ou la limitation de l'accès aux salles du club, qui ne sont effectuées que par le personnel équipé d'EPI.
Les drapeaux ont également été retirés des trous, l'accès aux vestiares est limité, la présence de distributeurs de gels hydroalcooliques a également été augmentée et l'utilisation de masques s'est généralisée, mais pas au cours du jeu.
Les responsables du secteur sont très prudents, ils ont bien compris l'importance des mesures sanitaires imposées.